Bokit antillais à XXXXXXXXXxXXXXXXXXX

DEFINITION ET HISTOIRE

Qu’est-ce qu’un bokit antillais à XXXXXXXXXxXXXXXXXXX? 

C’est un pain frit en forme de beignet originaire de Guadeloupe. Il est composé de farine, d’eau, de sel, de beurre et de levure. 

Après avoir confectionné la pâte, il faut former des boules, les aplatir et les faire frire dans un bain d’huile. 

Une fois doré dans les deux sens et que ça a gonflé, on le sort et on le coupe en deux et on le garnit de ce que nous souhaitons (morue, jambon, fromage, poulet boukané, etc…) 

Cette spécialité typiquement guadeloupéenne s’est développée au milieu du XIX ème siécle après l’abolition de l’esclavage. 

A cette époque, les travailleurs les plus pauvres ne pouvaient même pas se payer certains produits de première nécessité, comme le pain. Mais ils eurent l’idée d’adapter et de fabriquer eux-mêmes un pain, sans levure à l’époque et cuis dans une casserole d’huile chaude, appelé pain chaudière, dû à la vapeur s’en échappant. 

Le bokit tire son origine du Johnny cakes qui est une sorte de pain frit que les colons de la Nouvelle-Angleterre auraient emprunté aux indiens qui avaient l’habitude de faire cuire une galette de maïs sur des pierres chaudes. Les colons s’en seraient inspirés en y adjoignant de la farine de blé. 

Il prit le nom définitif de bokit en Guadeloupe pour en devenir une spécialité typique de cette île, il évolua en sandwich dans les années 1960. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons besoin de votre consentement pour charger les traductions

Nous utilisons un service tiers pour traduire le contenu du site web qui peut collecter des données sur votre activité. Veuillez prendre connaissance des détails et accepter le service pour visualiser les traductions.